L’histoire de la Colombe le gâteaux de Pâques Italien!

Vous êtes-vous déjà demandé quelle était l’origine d’un plat, où il a été créé et comment il s’est répandu dans le monde ? Nous sommes sûrs que c’est le cas, et si vous vous êtes déjà demandé quelle était l’origine de la colombe, voici quelques informations.

Cette pâtisserie levée, qui clôt traditionnellement le repas de Pâques, semble trouver ses racines à l’époque médiévale.

Ses premiers ingrédients étaient très simples : œufs, farine, levure et miel. Parmi les légendes qui circulent sur sa naissance, nous en citons deux.

Le premier a comme protagoniste le roi Alboino qui, conquis Pavie à la veille de Pâques du VI siècle après JC, aurait sauvé la ville du pillage. Entre les cadeaux reçus il y avait des pains doux de suprême bonté préparés à forme de colombe.

La deuxième légende sur l’origine de cette recette est liée à la bataille de Legnano (1176), remportée par la Ligue des communes lombardes contre Federico Barbarossa. L’idée du gâteau est venue d’un chef qui, pour célébrer la victoire, avait fait faire des pains spéciaux en hommage aux trois colombes qui avaient “veillé” sur l’insigne lombard pendant la bataille.

Ce gâteau n’est devenu un emblème de la Pâque italienne qu’à partir des années 30 du siècle dernier, lorsque l’entreprise de confiserie Motta a décidé de réaliser une préparation similaire au panettone, en forme de colombe et enrichie de pâte d’amande et de glaçage au sucre.

Ces dernières décennies, bien que de nombreuses variantes de la recette aient été créées, sa valeur symbolique liée à l’annonce de la paix et du beau temps est restée forte.

La colombe en Sicile

Un autre type de colomba est la colomba sicilienne, qui a une tradition beaucoup plus artisanale : il s’agit d’une “pastaforte” sucrée faite avec du sucre, de la farine 00 et de la cannelle. Oubliez, cependant, la douce colombe de la pâte semblable au panettone. Dans ce cas, il s’agit d’un gâteau ressemblant davantage à un gros biscuit et souvent, au centre, on place un œuf dur. Ces gâteaux sont appelés Palummeddi ou Pastifuorti et sont fondamentalement les mêmes que la “Cuddura”, qui est également répandue dans d’autres régions du sud de l’Italie comme la Calabre et les Pouilles, où elle est consommée le lundi de Pâques.

Mais à vrai dire, il existe de nombreuses variantes dans lesquelles ce gâteau est pensé, réalisé et présenté. A présent, quand on parle de colombe sicilienne, on pense immédiatement à celle aux pistaches de Bronte.

Aujourd’hui, les meilleures colombes de Pâques sont les artisanales, qui se distinguent par leur pâte beaucoup plus tendre et savoureuse que les industrielles.

SI vous souhaiter gouter à nos colombes visitez notre boutique de Pâques