Cérès et Proserpine et la ville de Enna

La mythologie

Cérès, Déméter pour les Grecs, est la déesse latine de l’agriculture et de la fertilité et aussi la mère de Proserpine. Elle est souvent représentée avec des épis de blé. Notamment le mythe de Cérès et Proserpine est lié à la naissance des saisons.

Pluton, dieu des Enfers, était follement amoureux de Proserpine. Il la kidnappe et la traîne sur un char dans le royaume des morts.

Cérès est déchirée par le chagrin, elle cède donc à la vengeance en empêchant la terre de produire. Les hommes tombent dans la famine. Jupiter comprend donc que le seul moyen de sauver la race humaine est de rendre Proserpine à sa mère. Pluton y consent.

Lorsque Cérès embrasse à nouveau sa fille, la joie est infinie et la terre se remplit de fruits et de plantes. Toutefois, Proserpine est obligée de retourner régulièrement aux Enfers. Ainsi, pendant les mois où Proserpine vit sur l’Olympe avec sa mère, Cérès laisse les arbres fleurir et la terre germer, pour la rendre ensuite nue et stérile chaque fois que sa fille descend à l’Hadès. C’est ainsi que naissent les saisons.

Nous avons les témoignages de ces mythes et croyances anciennes à Enna, ville qui se trouve au centre de la Sicile.

Ceres et Proserpina à Enna

Selon la mythologie latine, Cérès, aurait habité à Enna. Elle offrait aux mortels le pain, fabriqué à partir des épis de blé. Le peuple d’Enna, pour remercier la déesse, a érigé en son honneur un temple qui est devenu célèbre dans toute la “Magna Graecia”.

Le lac de “Pergusa” représente un environnement d’un intérêt naturaliste considérable qui a stimulé l’imagination des écrivains de tous les temps depuis l’Antiquité : de Claudianus, Ovide, Cicéron. Dans le monde classique, “Le viol de Proserpine” a eu lieu à “Pergusa”. La légende raconte que Proserpine ramassait des fleurs près du lac, et elle fut enlevée par le dieu des Enfers, Pluton.

Le centre de la Sicile” a été le grenier de Rome antique, avec une importante production de blé. Le nom de la famille à laquelle appartient le blé ou le froment : les céréales, dérive de Cérès.

De l’antiquité à nos jours

Avec environ 285 000 hectares cultivés et plus de 8 millions de quintaux de produit récolté, la Sicile garde toujours sa position de grenier d’Europe. La Sicile est aussi la terre où sont enregistrées trente variétés de grains de conservation (blés anciens), dont la désormais célèbre “Tumminia”.

Les pâtes que nous avons choisis incarnent notre tradition. Nous avons choisi un producteur qui est situé au centre de la Sicile et qui produit des pâtes avec le blé cultivé dans sa ferme.

Pour déguster nos pâtes savoureuses pleines d’histoire et de tradition, visitez notre boutique en ligne